dilution et dynamisation

Après des décennies de recherche, le Docteur Hahnemann a finalement réussi à développer une méthode spéciale, menant à réduire l'effet toxique de certaines substances à des doses infinitésimales, alors que l'effet positif de ces mêmes préparations augmentait.

Les substances sont diluées et dynamisées dans plusieurs étapes. Alors que l'effet matériel diminue avec chaque étape, l'effet énergétique augmente constamment. L'information de la substance de base est peu à peu transmise sur la substance porteuse (de la lactose par exemple). C'est ce qu'on appelle la dynamisation.

Certaines substances développent commencent seulement à développer leur effet curatif lorsqu'elles sont dynamisées. On le voit très bien à l'exemple du sel de table (NaCl), qui est connu en homéopathie sous le nom de Natrium Muriaticum. Cette substance relativement banale de notre vie quotidienne, se développe en un des remèdes les plus précieux pour traiter les états de grand chagrin, une fois dynamisée.

C'est ainsi qu'en homéopathie classique ou uniciste, nous utilisons des potences élevées normalement à partir de la C30 (ou CH30), garantissant que ces remèdes ne provoquent jamais une réaction basée sur le côté matériel, moléculaire de la substance en question.